Entretenir le toit de sa Wind

Pour Ă©viter leur craquelure, collage, etc, il est prĂ©fĂ©rable d’entretenir les joints caoutchouc Ă  minima deux fois par an, au printemps et avant l’hiver, avec une huile Ă  base silicone (centre auto) ou glycĂ©rine vĂ©gĂ©tale (pharmacie).
Graisser charnières et articulations une fois par an :
  • Axes de verrouillage du toit. On utilisera une graisse Ă©paisse, graisse blanche moto, …
  • Axe d’articulation du toit.
    Le bouchon n’est accessible que toit ouvert. On retire le petit bouchon en caoutchouc pour graisser, des deux côtés bien sûr, avec un petit coup WD 40 ou équivalent.

Et un petit coup sur les deux axes repérés par les flèches.

  • Glissières du capot de protection du toit.
    Huiler les deux rails alu dans lesquels coulissent les pieds de support du capot. On utilisera une huile ou graisse plutôt fluide. Un défaut de graissage peut ralentir l’ouverture du capot, voir provoquer l’affichage du défaut « contrôler le toit ».
  • Crochets de verrouillage du capot :
La gâche
  • un coup de WD40 sur le mĂ©canisme des crochets, les pieds et les gaines :
Le crochet et la gaine
A coté de la glissière, le pied qui commande le crochet

Et un petit coup sur tout ce qui ressemble Ă  une articulation.

En profiter pour :   

  • nettoyer la malle du toit : feuilles mortes, poussière, etc…  
  • huiler les joints de portières  

Les produits utilisés sont ceux que j’avais sous la main, pas de préférence de marque.  

Au travail !

Dom